Contribution du Collectif Handicaps au Grenelle de l’Education

A la suite du Grenelle de l’éducation, le Collectif Handicaps a souhaité contribuer pour poursuivre la réflexion sur la transformation de l’école à moyen et long terme.

  • Un environnement éducatif accessible

Il apparaît logique mais néanmoins nécessaire de rappeler que l’environnement au sens large de l’école doit être accessible à tous les enfants. Cela suppose une démarche et une politique volontariste à la fois pour rendre accessibles le bâti, l’information à destination des enfants et des parents, les outils numériques notamment, les activités périscolaires, le transport, l’organisation de la journée, etc.

Si l’ensemble de ces éléments n’est pas réinterrogé, ils constitueront à chaque fois un obstacle à la scolarisation et aux apprentissages des enfants en situation de handicap ce qui aura pour conséquence un étiolement du nombre d’enfants en situation de handicap degré après degré.

La convention relative aux droits des personnes handicapées des Nations unies dispose que le refus d’un aménagement raisonnable constitue une forme de discrimination.

  • Des outils numériques au service de tous les élèves

L’outil numérique est pour certains élèves en situation de handicap très intéressant comme outil pédagogique, comme outil d’accès aux savoirs, comme outil de participation ou encore comme outil d’adaptation ou de compensation. A l’inverse pour d’autres, si l’outil est mal pensé et notamment en termes d’ergonomie et d’accessibilité, il sera un obstacle à l’apprentissage et à l’accès aux activités.

=> Comme tous les outils, s’ils ne sont pas conçus de manière universelle, ils obligeront certains élèves à s’adapter de manière trop contraignante pour qu’ils soient utiles, voire ils seront tout simplement inutilisables. Tous les outils numériques de l’Education nationale doivent être accessibles à tous les élèves dont ceux en situation de handicap.